Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Fondation sous l’égide la de la Fondation de France, la Fondation pour la recherche en alcoologie, récemment créée, a pour vocation de développer et partager la connaissance sur l’alcool et ses effets. Ses missions seront de soutenir la recherche et de faire connaître les savoirs sur ce thème avec l’ambition de contribuer à l’amélioration de la santé publique.

AIDE AUX JEUNES CHERCHEURS

La Fondation pour la recherche en alcoologie propose des bourses de congrès pour aider de jeunes chercheurs. Elle remet également chaque année un prix « Jeune Chercheur », pour récompenser un travail scientifique ou une thèse.

Voir les modalités d’attribution des aides

L’APPEL A PROJETS 2018

Chaque année, la Fondation pour la recherche en alcoologie sous l’égide de la Fondation de France fait un appel à projets de recherche en alcoologie dans les domaines des sciences biologiques, humaines et sociales.
L’objectif de la Fondation est de soutenir des programmes portant sur les trajectoires de vie en matière de consommation d’alcool, sa maîtrise ou la perte de son contrôle, l’entrée dans l’abus et la dépendance, le retour à une consommation maîtrisée. Dans ce cadre, les projets visant à l’évaluation des poids respectifs des facteurs génétiques et environnementaux (événements de vie, influence des parents, des pairs, facteurs de vulnérabilité, de protection, etc.) et leurs interactions, dans les troubles de l’usage d’alcool seront considérés comme prioritaires. Tous les domaines de l’alcoologie sont concernés y compris la prévention.

En savoir plus sur l’Appel à projets

L’ANNEE ALCOOLOGIQUE 2016

La Fondation pour la recherche en alcoologie a demandé à trois membres de son comité scientifique de résumer ce qui leur est apparu comme les faits marquants de la recherche sur l’alcool en 2016. Philip Gorwood, psychiatre et addictologue, Marie Choquet, épidémiologiste et Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue, proposent leur lecture de ce qu’il faudra retenir selon eux des nombreux travaux publiés cette année.

En savoir plus sur l’Année alcoologique

OBSERVATOIRE 2016

Les « accros » au sport ont trois fois plus souvent des problèmes d’alcool que les non « accros »

L’Observatoire 2016 « Les Français et l’alcool », conduit par la Fondation pour la recherche en alcoologie, a analysé la relation entre l’activité physique et la consommation d’alcool. Elle montre qu’il existe une relation entre l’addiction au sport et une consommation problématique d’alcool. Pour le professeur Philip Gorwood, président du comité scientifique de la Fondation, « les addictions sont extraordinairement comorbides, c’est-à-dire facilement associées. L’association sport et alcool est intuitivement peu compatible, on serait donc plutôt en présence d’une consommation excessive de type  » 3ème mi-temps »  », avec des facteurs de risque commun aux deux addictions. Les autres questions de l’enquête 2016 portent sur les connaissances pratiques liées à l’alcool et les comportements lors de situations à risque (lors des sorties et pendant la grossesse).
En savoir plus : principaux résultats 2016

Alcoologie à la une
La recherche alcoologique dans les médias

La lettre
L’actualité de la fondation

Recent Posts With Thumbnails
  • image015Actualités alcool du 14 au 18 mai 2018
    Alcool et tabac seraient les addictions les plus coûteuses Les consommations d’alcool et de tabac seraient les plus coûteuses en vies humaines et financièrement et seraient particulièrement élevées en Europe.
  • image015Actualités alcool du 07 au 11 mai 2018
    Impact d’une consommation modérée de vin sur le développement du cancer de la prostate Une consommation modérée de vin rouge n’augmenterait pas significativement le risque de cancer de la prostate, elle pourrait même avoir un effet légèrement protecteur.
  • image015Actualités alcool du 23 avril au 04 mai 2018
    L’alcool provoquerait un déséquilibre bactérien buccal La consommation excessive et modérée d’alcool influencerait la composition du microbiome oral et accroîtrait le risque de certains cancers.
  • image015Actualités alcool du 04 au 20 avril 2018
    Combien de verres d’alcool peut-on boire sans réduire son espérance de vie ? D’après les conclusions de cette méta-analyse, les personnes consommant plus de 12,5 unités (100 g d’alcool pur soit environ 10 verres « standard ») d’alcool par semaine risquent de mourir plus tôt.
  • image015Actualités alcool du 26 mars au 03 avril 2018
    Bilan des cancers en France en 2017 L’INCa (Institut national du cancer) estime à 400 000 le nombre de nouveaux cas de cancers en 2017 et à 150 000 le nombre de décès par cancer.

F. Vorspan  Interview FLorence Vorspan
Psychiatre et addictologue à l’Hôpital Fernand Vidal, elle nous présente les premiers résultats de ses études réalisées par baclofène.

chercheur   Prix de la FRA 2018
   Jean Adès, psychiatre, a reçu le Grand Prix de la Fondation et Miléna Spach, a reçu le Prix Jeune chercheur. Ces prix leur ont été remis au  Collège de France dans le cadre d’une soirée de la recherche médicale de la Fondation de France.

COLLOQUE DE LA FRA 2017  Premier colloque de la FRA synthèse
Retour sur les temps forts du 1er colloque organisé les 6 et 7 décembre dernier;

  Appel à projetsAppel à projets 2018
Le 3ème appel à projets vient d’être lancé pour des recherches en alcoologie. Tous les domaines de l’alcoologie sont concernés.

LES EVENEMENTS DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE EN ALCOOLOGIE

Café des Chercheurs

Deux chercheurs débattent d’un thème d’actualité sur l’alcool. Tous publics et pas toujours consensuel. A ne pas manquer.

plus de détails

Journée scientifique

Les journées scientifiques de la Fondation pour la recherche en alcoologie sont organisées sur un thème précis et réunissent une dizaine de chercheurs français et étrangers appartenant à toutes les disciplines scientifiques.

plus de détails

1er colloque de la FRA

Le 1er colloque de la FRA s’est tenu les 6 et 7 décembre 2017 à la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne de Rennes. La première journée a permis de présenter les travaux de recherche subventionnés en 2016  et 2017 et la deuxième journée a été dédiée à la présentation des travaux  d’un groupe qui s’est réuni à la FRA depuis avril 2016 autour du thème « Les jeunes adultes face à l’alcool. Comprendre et agir ».
plus de détails

Soutenez-nous

NOUS SOUTENIR

Pourquoi devenir Donateur : le financement de recherche en alcoologie est notoirement insuffisant en regard des problèmes posés par l’abus d’alcool et la dépendance dans notre pays. Il est important d’aider les chercheurs. Des apports financiers sont indispensables pour l’engagement rapide et complet du programme de recherche de la Fondation pour la recherche en alcoologie.
En tant que Fondation sous l’égide de la Fondation de France, reconnue d’utilité publique, la Fondation pour la recherche en alcoologie permet aux mécènes, entreprises et particuliers, de bénéficier des avantages fiscaux les plus favorables.

Particuliers

Pour un particulier, 66 % du montant des dons effectués aux fondations reconnues d’utilité publique sont déductibles de l’impôt sur le revenu du donateur dans la limite de 20 % de son revenu imposable. Ce don est exempt des droits de mutation et déductible pour une part de l’ISF pour ceux qui y sont assujettis.

Pour devenir donateur de la Fondation pour la recherche en alcoologie :

  • Utilisez l’espace donateur du site de la Fondation pour la recherche en alcoologie
  • Envoyez un chèque à la Fondation pour la recherche en alcoologie (19 avenue Trudaine 75009 Paris) ou à la Fondation de France en indiquant comme libellé Fondation de France/Fondation n°01009.
  • Ou contactez-nous au +33 (0)1 48 74 82 19.

Entreprises

Plusieurs formules d’association sont proposées aux entreprises ou institutions qui souhaiteraient soutenir la Fondation. Elles peuvent devenir membre à part entière, parrainer un projet de recherche spécifique ou appuyer l’action de la Fondation dans le domaine de la communication scientifique (congrès, journées scientifiques…) ou de la vulgarisation de la recherche (publications, événements…). Les entreprises peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt – sur les sociétés ou sur le revenu – de 60 % du montant du don. En cas d’exercice déficitaire, le crédit peut être reporté sur les cinq exercices ultérieurs. Les dons sont plafonnés à 5 pour mille du chiffre d’affaires