Actualités alcool du 07 au 11 mai 2018

Partager sur Tweet about this on Twitter

Impact d’une consommation modérée de vin sur le développement du cancer de la prostate

Une consommation modérée de vin rouge n’augmenterait pas significativement le risque de cancer de la prostate, elle pourrait même avoir un effet légèrement protecteur.

Pour cette méta-analyse publiée dans le journal Clinical Epidémiology, les chercheurs ont analysé les données de 17 études incluant 611 169 participants. Actuellement, 15 à 20 % des hommes sont touchés par le cancer de la prostate au cours de leur vie et 2,6 % en décèdent. Les auteurs ont découvert, qu’une consommation modérée de vin blanc augmente le risque de cancer de la prostate de 26 %. En revanche une consommation modérée de vin rouge n’augmente pas significativement le risque de cancer de la prostate, elle aurait même un effet légèrement protecteur en diminuant d’environ 12 % le risque de ce cancer. Shahrokh Shariat l’un des auteurs de l’étude, souligne que « modérée » signifie ici consommation d’environ un verre par jour, et que le risque de cancer n’augmente pas significativement tant que les participants font par ailleurs attention aux autres facteurs de risque démontrés (tabagisme, consommation excessive de sucre ou de viande rouge).

Le vin rouge contient dix fois plus de polyphénols que le vin blanc, ce qui pourrait expliquer les résultats observés.

(Relaxnews (10/05/2018), Ladepeche.fr (10/05/2018), Midilibre.fr (10/05/2018))